Le projet Base Grand Ouest continue

Pour sa 4ème année de réalisation, le projet Base Grand Ouest s’est donné pour objectif de faire aboutir les migrations des applications des Adhérents, par famille et de permettre le démantèlement des serveurs régionaux Bretagne et Manche-Atlantique en 2018. Si les projets de convergence de l’Insémination Artificielle et de Bovins Croissance sont bien terminés, les établissements d’élevage, les groupements de défense sanitaire et les conseils en élevage maintiennent la cadence pour atteindre ces deux échéances. En parallèle, les travaux relatifs au modèle économique ont permis de préciser les simulations des coûts de fonctionnement des services sur la Base Grand Ouest, sur les bases d’une facturation à l’acte.

Après la mise en service des deux premiers lots en 2015 et 2016, le projet E-TOILE de mise en œuvre du nouvel outil d’Identification Pérenne Généralisé continue : le lot 3 (Gestion des bovins) est en cours et la dynamique des équipes impliquées a permis d’accélérer le lancement du lot 4 (échanges avec la Base de Données Nationale) et du lot 6 (Certification Parenté Bovine / Insémination Artificielle par l’éleveur). La fabrication du lot 5 (Ovins-Caprins) est également prête à démarrer. Les Etablissements d’Elevage de Vendée et de la Sarthe sont entrées dans le projet, début 2017, et leur migration est en cours. Et sur le périmètre des outils éleveurs E-TOILE, le module Bovins a été mise en service, fin juin, pour une trentaine d’éleveurs pilotes.

Du côté des Groupements de Défense Sanitaire, la migration GEDEOS/SANIWEB a bien été engagée dans le Calvados, le Maine-et-Loire, la Manche et la Mayenne. Dans le cadre de la migration des outils éleveurs, les équipes se sont également engagées dans la réalisation du module Santinel, et la mise à disposition des Web Services utiles sur la Base Grand Ouest.

Les projet-phares du Conseil en Elevage se poursuivent : l’Assemblage, pour la refonte des chaînes de traitement « Contrôle Laitier » et la réalisation de Web Services sur la Base Grand Ouest.

Leave a Comment